Surveillance et monitorage fœtal

Quel genre de surveillance fœtale sera effectué pendant le travail et l’accouchement?

On surveillera votre bébé de différentes façons. Dans le cas d’une grossesse sans complication chez une femme en santé, il sera sans doute suffisant pour le fournisseur de soins de santé d’écouter le cœur du bébé périodiquement; si vous recevez une épidurale, on le fera probablement plus souvent. C’est ce que l’on appelle l’auscultation intermittente. Des recherches ont constaté que le monitorage fœtal n’offre aucune amélioration de l’issue de l’accouchement pour les bébés par rapport à l’auscultation intermittente. Le monitorage fœtal électronique est associé à un plus haut taux d’interventions, par exemple le recours à la césarienne ou aux forceps, comparé à l’auscultation intermittente. Par contre, les femmes qui présentent des facteurs de risques ou des complications pourraient être soumises à des méthodes de surveillance fœtale supplémentaires, notamment les suivantes :

Monitorage fœtal électronique. Cette surveillance nécessite le port de ceintures qui maintiennent en place deux capteurs. Un des capteurs détecte les battements de cœur du bébé; l’autre, les contractions. Les deux mesures sont inscrites sur du papier ou un écran d’ordinateur. Le graphique qui en résulte montre l’état du bébé pendant et entre les contractions.

Monitorage interne de la fréquence cardiaque fœtale. Dans la plupart des cas, la surveillance se limite au monitorage externe comme décrit ci-dessus. Après la dilatation partielle du col et la rupture des membranes, on surveille parfois la fréquence cardiaque du bébé au moyen d’une électrode attachée directement sur son cuir chevelu. On pourrait aussi insérer un petit tube dans votre utérus pour mesurer les contractions. Ces méthodes de surveillance interne sont plus précises que les méthodes externes, mais elles ne sont pas généralement nécessaires.

Stimulation du cuir chevelu fœtal. Si le monitorage fœtal électronique révèle que le bébé semble endormi ou qu’il ne bouge pas autant que la normale, il se peut que l’on procède à la stimulation de son cuir chevelu. Pour ce faire, le fournisseur de soins de santé touche le cuir chevelu du bébé pour observer la réponse cardiaque; la fréquence cardiaque devrait s’accélérer.

Ces méthodes de surveillance permettent aux fournisseurs de soins de santé d’évaluer l’état du bébé pendant le travail et l’accouchement. Si le bébé ne supporte pas bien les changements normaux qui accompagnent les contractions, il sera possible de le voir sur le graphique enregistré par les appareils de monitorage.