Grossesse post-terme

À quel moment dit-on que la grossesse a dépassé son terme?

Qu’elle soit calculée en fonction du premier jour de la dernière menstruation ou au moyen des mesures prises lors d’une échographie, la date prévue de l’accouchement n’est qu’une estimation. La méthode la plus précise consiste à passer une échographie n’importe quand après la 7e semaine de grossesse. De nombreuses femmes accouchent avant la date prévue, de la même manière que bien d’autres la dépassent. Tout comme certaines sont un peu plus petites ou plus grandes que la moyenne, les grossesses peuvent durer un peu plus ou un peu moins de 40 semaines. Lorsque la grossesse dure encore 10 jours après la date prévue de l’accouchement, on parle de « grossesse post-terme ».

Pourquoi certaines grossesses durent-elles plus longtemps que prévu?

Il n’y a généralement pas de raison particulière qui explique pourquoi une grossesse dure plus de 40 semaines. Parfois, il s’agit d’une simple erreur de calcul de la date prévue.

Pourquoi mon fournisseur de soins de santé est-il préoccupé par le fait que ma grossesse a dépassé son terme?

Habituellement, les bébés qui naissent après terme sont heureux et en santé, mais il existe certains risques. Ils sont plus susceptibles d’essayer de prendre une inspiration et d’aspirer du méconium (la première selle du bébé) dans leurs poumons, de sorte qu’ils peuvent avoir de la difficulté à respirer. Quoique ce soit rare, il existe également un risque accru de mortinaissance. Les risques pour la mère augmentent également lorsque la grossesse dépasse 42 semaines.

Quelles sont mes options lorsque ma grossesse dépasse son terme?

Si votre grossesse dépasse son terme, vous et votre fournisseur de soins de santé déciderez ensemble de l’approche à adopter. Vous pourriez décider d’attendre que le travail se déclenche naturellement et de passer ou non des tests plus poussés pour vous assurer que le bébé est toujours en santé. Votre fournisseur de soins de santé vous recommandera probablement de compter chaque jour les mouvements du bébé et pourrait vous suggérer de passer deux fois par semaine un examen de réactivité fœtale (c.-à-d., vérifier la fréquence cardiaque du bébé) ou encore de vérifier le volume du liquide amniotique au moyen d’une échographie. Vous pourriez aussi décider de faire déclencher le travail.

Que puis-je faire pour aider à déclencher le travail?

Peut-être avez-vous entendu dire que les relations sexuelles peuvent aider à déclencher le travail : certaines études ont montré que c’est peut-être le cas, tandis que d’autres n’ont constaté aucun effet.

Votre fournisseur de soins de santé pourrait utiliser l’une des méthodes suivantes pour tenter de préparer votre col de l’utérus au travail :

  • Le décollement des membranes. Le médecin ou la sage-femme décollent les membranes du col de l’utérus à l’aide d’un doigt.
  • Le ballon. Un cathéter à ballonnet est inséré dans le col de l’utérus avant d’être gonflé d’eau, puis demeure en place jusqu’à ce qu’il tombe de lui-même ou que 24 heures se soient écoulées.
  • Le gel de prostaglandines. Ce gel inséré dans le vagin est un agent de maturation cervicale.
  • Le misoprostol. Ce médicament peut être pris par voie orale et peut aider à déclencher le travail.
  • La rupture des membranes. Votre fournisseur de soins de santé crève vos eaux, de sorte que le bébé appuie sur le col de l’utérus et déclenche ainsi le travail. Habituellement, vous recevrez aussi de l’ocytocine.
  • L’ocytocine. De petites doses de cette substance, qui est présente naturellement dans le corps, vous sont administrées par intraveineuse et font en sorte que votre utérus se contracte.